Le Cirfap, CFA de la plasturgie ne cesse d’améliorer son offre de formation afin d’être toujours être au plus proche des besoins des industriels plasturgistes. En 2018, le CFA a ouvert une nouvelle formation : le Titre pro Technicien de production en plasturgie en contrat d’apprentissage. Cette formation qualifiante de dix mois est axée sur la technique à laquelle quelques enseignements généraux sont ajoutés. A l’issue de cette formation, les diplômés ont acquis les compétences plasturgistes nécessaires et sont aptes à être recrutés en tant que monteur-régleurs. Cette formation permet de valider un niveau Bac et permet également une poursuite d’études pour les apprentis souhaitant monter en compétence.

INTERVIEW de Florian et William, Apprentis Titre pro/Promo 2018

Comment avez-vous connu la formation ?

Florian : Un ami de mon beau-père travaillant dans une entreprise plasturgiste en production m’a parlé de son métier et toutes les possibilités qu’offrait ce secteur. J’ai eu l’opportunité d’y effectuer un stage, ce qui m’a vraiment plu. J’ai donc voulu me former en plasturgie.

William : En recherche d’une formation technique, j’ai rencontré le Cirfap lors d’un forum à Villefranche sur Saône où j’ai découvert le secteur de la plasturgie, les métiers et toutes ses possibilités. Ce qui m’a particulièrement intéressé, c’est d’être formé à un métier en moins d’un an et d’être sûr de trouver du travail à l’issue de ma formation.

Quel cursus avez-vous suivi avant l’entrée au Cirfap ?

Florian : Je suis issu d’une Première littéraire générale mais c’était trop théorique pour moi et je m’ennuyais. Il me manquait le côté pratique et concret, ce que m’offre ma formation actuelle.

William : Je sais que je n’avais pas du tout le profil type pour intégrer la plasturgie car j’ai un CAP cuisine et pâtisserie. Le Cirfap m’a donné ma chance ainsi que mon entreprise où je peux maintenant m’épanouir avec des missions terrain et manuelles.

Quelle est la mission qui vous passionne le plus ?

Florian : Ce que je préfère effectuer en tant que technicien sont les réglages machine. C’est ce qui fait ma valeur ajoutée au sein de mon entreprise par rapport aux opérateurs. Je dois puiser dans mes connaissances apprises lors de ma formation pour effectuer les bons réglages.

William : J’aime la diversité des différents produits que mon entreprise fabrique. Une semaine je fabrique du rotofil, la semaine suivante du fil pour les raquettes de tennis et après du fil pour la chirurgie. Ce n’est pas redondant, et je ne m’ennuie pas !

Quelle est votre plus beau souvenir au cours de cette formation ?

Florian : Un jour on a fait un pari avec un formateur : il fallait être le plus rapide pour changer de production (moule, matière et réglages). On l’a fait en 45 minutes ! On a gagné, c’était un beau challenge !

William : J’ai obtenu un 19/20 en cours de technologie ! Je ne suis pas prédestiné à être bon en théorie mais à force de motivation et de travail, j’ai réussi !

Que comptez- vous faire suite à l’obtention de votre Titre pro?

Florian : Je vais poursuivre en BTS Europlastics. A l’entrée en formation, je n’imaginais pas avoir les capacités de poursuivre en BTS mais les formateurs m’ont soutenu et m’ont donné confiance en moi.

William : J’hésite entre faire le BTS Europlastics pour compléter mes compétences en conception par exemple et accepter la proposition d’emploi que l’on m’a faite.

En quelques mot, pourriez-vous résumer votre année passée au sein de cette formation ?

Florian : Cette année était très instructive, elle m’a permis de prendre confiance en moi grâce aux responsabilités que l’on m’a confiées, ce qui me rend assez fier de moi ! J’ai également apprécié la relation privilégiée avec l’équipe pédagogique.

William : J’ai trouvé cette formation gratifiante, elle m’a donnée de l’ambition et de la volonté. Elle m’a appris la cohésion d’équipe en entreprise, c’est comme le foot sans une bonne cohésion ça ne fonctionne pas ! C’est rare d’avoir un métier que l’on aime et je suis content d’avoir trouvé le mien !